Bienvenue

  • L'Observatoire des Baronnies Provencales
  • est un domaine astronomique dédié à la
  • culture du ciel et à la découverte de notre
  • Patrimoine Nocturne : la Nuit
  • Séjournez en gîte ou chambre d'hôtes et
  • découvrez le rythme insolite des astronomes
  • Au Coeur du Parc Naturel Régional

Observatoire

Présentation Vidéo de l'Observatoire

Recherche D'infos Sur Obs-Bp

Association Française d'Astronomie

            l'OBP est une Station de Nuit et membre

                  du réseau des opérateurs 123 :

                        pour en savoir plus sur

                    les formations grand public

logo-AFA.jpg

Soutiens

logo FEDER    fnadt.jpg   Logo PACA

 logo-UE-JPEG.jpg

L'Observatoire des Baronnies

Provençales est cofinancé par

l'Union Europèenne. L'Europe

s'engage en PACA avec le 

fonds FEDER.

Les Pages De L'observatoire

Demande d'informations

Boutique

Exoplanètes & Recherche

4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 17:22
Dernier croissant de Lune
Dernier croissant de Lune

Un grand bravo à Bruno Brossier Secher pour sa mosaïque lunaire du 25 août 2016. Bruno louait pour la nuit le T406 Meade altazimutal à l'Observatoire des Baronnies Provençales et y ajoutait sa caméra Basler ace 1920.155 um (filtre astronomik rouge).

Publié par Marc Bretton - dans Missions
commenter cet article
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 07:53
C'est l'Amérique !

La Nébuleuse America dans toute sa splendeur, imagée et traitée par Vincent Boudon de la Société Astronomique de Bourgogne, durant le séjour de la SAB d'une semaine à l'Observatoire des Baronnies Provençales fin juillet.

Pour les informations techniques c'est ici 

d'autres images sont visibles sur ce lien

 

 

Publié par Marc Bretton - dans Missions
commenter cet article
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 16:39
Dérotateur de mission

 

Dernièrement l'Observatoire des Baronnies provençales s'est équipé d'un dérotateur de champ pour les amateurs souhaitant utiliser le foyer nasmyth libre pour leur instrumentation (CCD ou APN). Cet accessoire est indispensable pour l'imagerie longue pose au foyer d'un télescope Altazimutal. 

Le foyer nasmyth principal hébergeant la CCD FLI PL230 est toujours dans sa configuration fixe et a permis de participer à l'acquisition de plus de 180 courbes de lumière en une année sur les projets de recherche en photométrie différentielle autour des exo-planètes avec des valeurs en terme de précision des mesures atteignant 0.6 milli-magnitudes pour des étoiles de magnitude 13.

Nota Bene : le dérotateur est disponible aussi pour le LX200 Altaz 16 pouces / 400 mm à sortir sur la terrasse pour une location d'une nuit.

Publié par Marc Bretton - dans Missions
commenter cet article
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 21:54
Phému 2O1 : ou Europe occulte Io

Ce 18 mars 2015 Europe occultait Io à 22h24 temps local. Les deux satellites de Jupiter ont vus leurs magnitudes s'additionner (5.78+6.05) = 5.1 puis subir une baisse de luminosité en raison de l'occultation de 0.38 magnitude.

Photo de Jupiter : Hyperion + FLI PL230 binning 1x1 en Rouge, vert, bleu poses de 0.05 secondes sous les nuages le 21 mars à 00h01 TL - acquisition Maxim DL et traitement Prism 8 (addition et masque flou) seeing 2.5 arcsecs.

Sortie d'éclipse de Ganymède par Jupiter le 21 mars 2015 à 00h03 TL

Phému 2O1 : ou Europe occulte Io
Publié par Marc Bretton - dans Missions
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 21:51
Phému 3E2 : Où Ganymède eclipse Europe

Suite de la soirée du 9 mars dernier, après l'occultation de 22h31 d'Europe par Ganymède, un autre évènement se déroulait plus de deux heures plus tard : Ganymède portait son ombre sur Europe et l'éclipsait faisant chuter sa magnitude de 6,01 à prés de 11.

Comme le montre le graphique la baisse de flux a été rapide et sans équivoque.

Le satellite de comparaison est toujours IO de l'autre coté de Jupiter avec une magnitude différentielle de -0,27 par rapport à Europe.

Cette fois ci les deux satellites sont bien séparés dés le début de l'éclipse, donc le logiciel Muniwin ne montre que la chute en magnitude d'Europe.

Toujours un temps de pose de 0,3 seconde avec les mêmes instrumentations à l'Observatoire des Baronnies Provençales avec Dominique Font pour l'occasion.

Publié par Marc Bretton - dans Missions
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 20:14
Phému 3O2 : Quand Ganymède occulte Europe

Dans le cadre de la campagne Phému 2015 (phénomènes mutuels entre les satellites de Jupiter qui s'éclipsent et s'occultent tous les 5 ans, pendant une année), l'Observatoire des Baronnies Provençales mettait en place une mission spéciale hier soir sur deux observations :

Tout d'abord Ganymède occultait Europe entre 22h31 et 22h35 temps local, puis ce même Ganymède éclipsait Europe entre 00h35 et 00h43.

Les deux phénomènes ont été trés bien enregistré. 

Premier article surement d'une longue série car le logiciel Muniwin à bien répondu au dépouillement des données.

Dans le cas d'une occultation les deux satellites sont collés et donc le flux lumineux des deux corps est la somme des photons des deux satellites, sauf lors de l'occultation ou l'on détecte un creux dans la courbe de lumère. Ensuite les deux corps se séparent à nouveau et nous obtenons deux nouvelles courbes de lumière comme le montre le graphique.

La prise de vue a été réalise avec le grand télescope Hypérion, avec un filtre Halpha limitant le flux trés important (satellites trés brillants : magnitude de 5,33 à 6,01), à l'aide de la caméra CCD FLI PL230, pose de 1/3 seconde binning 3x3, logiciel Maxim DL et Muniwin, pas de guidage, dépouillement intéractif en présence de notre astronome visiteur en mission de la soirée Dominique.

Ganymède occultant Europe
Ganymède occultant Europe

Ganymède occultant Europe

La procédure parle d'elle même : le satellite de comparaison ne peut être ni Ganymède ni Europe, car ils sont impliqués dans la variabilité, c'est donc Io de l'autre coté de Jupiter qui fait office de comparaison.

On débute la prise de vue 10 minutes avant l'occultation et on prolonge au déla de 10 minutes. Dans notre cas comme on avait encore les protagonistes Ganymède et Europe séparés mais suivi photométriquement grâce à Muniwin on a laissé filer pendant une heure de plus jusqu'à ce que les satellites reprennent leur magnitude calculé par différence photométrique lorsqu'ils sont loin l'un de l'autre. Ensuite c'est le logiciel qui les perd puisqu'ils se meuvent sur le champ de la CCD.

En résumé les prévisions de l'IMCCE pour le phénomène décrit ici (3O2) sont correctes et le drop de flux (perte de luminosité) prévu de 0,135 magnitude est ici calculé de 0,17

Mission trés prenante car en plus de ce phénomène mutuel un suivi d'exoplanète était mené en parallèle à l'aide d'un télescope de l'abri à toit roulant. En complément à l'aide de Stellarium on suivait les évenements pour ne pas perdre le fil du temps et oublier les phases fatidiques.

Prochain article sur le sujet : Ganymède éclipse Europe

 

 

 

Phému 3O2 : Quand Ganymède occulte Europe
Phému 3O2 : Quand Ganymède occulte Europe
Publié par Marc Bretton - dans Missions
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 18:11
Mission aux CanariesMission aux CanariesMission aux Canaries
Mission aux Canaries

L'Observatoire des Baronnies Provençales était en mission ces jours derniers sur les îles Canaries, un des hauts lieux de l'astronomie internationale parmi les plus importants avec Hawaï et le Chili. Tenerife depuis les années 1970 est spécialisé pour l'étude du Soleil, et La Palma héberge le plus grand télescope du monde (10,4 mètres).

Lorsque les nuages restent collés au fond des vallées et sur les côtes, surtout celles orientées à l'Est, alors les sommets du Parc National du Teide (3.718 m) se détachent sur l'immensité bleue du ciel d'une manière puissante.

Nous vous recommandons une visite de l'Observatoire du Teide, très bien organisée. En plus, le lieu est vraiment magique pour ceux qui aiment les sites scientifiques.

280 jours de beau temps sur les deux sites (Tenerife et La Palma) avec un peu moins de pollution lumineuse sur l'île de la Palma.

La visite des sites historiques n'est pas à délaisser bien au contraire, notamment La Laguna avec ses maisons très bien conservées et à visiter. Ne pas oublier non plus la cuisine canarienne etaussi quelques excellents Vinos y Tapas toujours à la Laguna.

Une mission qui nous a donné bien des idées sur plusieurs points...

 

 

 

30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 10:59

Nous avons eu le plaisir de recevoir le Club Orion provence le week end dernier. Le beau temps aurait du être au rendez vous mais malheureusement les prévisions météo nous ont joué des tours. La première fois en 3 ans). Quelques trouées ont quand même été de la partie, laissant entrevoir tout le potentiel du site aux nouveaux venus du Club Orion Provence. Malgré tout une séance d'explications sous la coupole ainsi qu'un atelier traitement d'images avec le télescope Hypérion dans la salle de contrôle a permis d'appréhender les techniques.

Orion-1.jpg Orion-2.jpg

Clubs-5787.jpg Clubs-5791.jpg

Publié par Marc Bretton - dans Missions
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 20:24

Mission-immersion.jpg

Nous avons accueilli le club belge BW Astronomie en mission à l'Observatoire des Baronnies Provençales pendant toute une semaine. Au programme observations aux instruments des participants, soirèe visuelle de jour au T820, soirée coupole, soirée CCD et formation introductive TIO. En plus de nos cinq collègues astronomes belges (Michel, Gregory, Didier, Frederic et Steve) une poignée de 6 participants à la session Immersion de septembre complétait cette belle brochette d'amoureux des étoiles pour qui les heures de sommeil n'ont jamais été aussi faibles (Magnus, Gilles, Fabrice, Michel, Francis et Nicola).

Merci à tous pour les bons moments passés ensemble sous le beau ciel des Baronnies Provençales.

Immersion-Mission.jpg

Publié par Marc Bretton - dans Missions
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 18:20

C'est officiel, l'Observatoire des Baronnies Provençales tient ses premiers Responsables de Mission venus se former à l'agrèment Technicien de coupole. Ils pourront donc venir avec leur groupe utiliser de manière souple et en sécurité les équipements High Tech de la salle de contrôle Titan, le grand télescope Hypérion et la camera CCD FLI.

Au programme trois jours intensifs de tests de protocoles et de procédures d'ouverture et fermeture de l'Observatoire. Mais aussi beaucoup de plaisir avec des observations aux oculaires, à la bino, à l'appareil de photo numérique. Enfin l'ultime voyage à la caméra CCD et le pilotage deu télescope depuis les commandes de la salle de contrôle.

Puis pour continuer l'aventure une présentation du concept de l'astronomie sur Internet en prenant la main sur les telescopes à distance proposés sur le site www.lightbuckets.com dont les instruments se trouvent sur le site de l'OBP.

TIO-first.jpg

Une des image réalisée vers 02h00 du matin - 4 minutes de poses dans le rouge - NGC 891 situé à quelques 30 millions d'années lumière - CCD FLI PL 230 - Binning 2x2 - Post traitement Prism 8 - Hypérion 4680 mm de focale. Seeing 1,3 arcsecondes - vent 0 km/h - Lune couchée.

TIO-first-light.jpg

Le télescope et la camera sont maintenant à pleine puissance et fonctionne parfaitement, les images sont centrées à quelques 8 arcsecondes à chaque fois. Cette première mission formation TIO avec des participants expérimentés a donnée toute satisfaction en terme d'organisation et de contenu.

J'en profite ici pour remercier Pierre, Jacques, Michel et René pour leur participation active et leur excellente collaboration. Cela m'a permis notamment de renouer avec les anciens étudiants des Diplômes Universitaires d'Astronomie de l'Observatoire de Paris.

A bientôt pour d'autres missions photométriques, étoiles variables ou exoplanètes.

 

Publié par Marc Bretton - dans Missions
commenter cet article