Bienvenue

  • L'Observatoire des Baronnies Provencales
  • est un domaine astronomique dédié à la
  • culture du ciel et à la découverte de notre
  • Patrimoine Nocturne : la Nuit
  • Séjournez en gîte ou chambre d'hôtes et
  • découvrez le rythme insolite des astronomes
  • Au Coeur du Parc Naturel Régional

Observatoire

Présentation Vidéo de l'Observatoire

Recherche D'infos Sur Obs-Bp

Association Française d'Astronomie

            l'OBP est une Station de Nuit et membre

                  du réseau des opérateurs 123 :

                        pour en savoir plus sur

                    les formations grand public

logo-AFA.jpg

Soutiens

logo FEDER    fnadt.jpg   Logo PACA

 logo-UE-JPEG.jpg

L'Observatoire des Baronnies

Provençales est cofinancé par

l'Union Europèenne. L'Europe

s'engage en PACA avec le 

fonds FEDER.

Les Pages De L'observatoire

Demande d'informations

Boutique

Exoplanètes & Recherche

4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 16:50
Beta Pictoris, exoplanètes et exocomètes

Beta Pictoris, exoplanètes et exocomètes

2 ans après ses premières détections d'exoplanètes, l'Observatoire fête sa 300 ème courbe de lumière. Au passage, des partenariats avec 7 laboratoires de recherche ont été signés permettant le suivi TTV (Time Transit Variation) et la validation de plusieurs cibles dans d'autres système stellaires. 3 publications sont venues couronner notamment ce long travail utilisant les principaux instruments et ressources de l'OBP. (sur Wasp 52b avec le MPIA - Max Planck Institute für Astronomie, sur K2-29b avec notamment le CAUP -Institut d'Astrophysique de Porto, et KPS-1b avec le Pulkovo Observatory - Université Fédérale d'Oural) - beaucoup d'autres tentatives ont été réalisées notamment sur le système Trappist 1b, 1c et 1d avec l'Universite de Liège fin 2015 mais sans réussite.

Représentation de Béta Pictoris : Huile sur toile de Marie Jo Parron (artiste peintre à Lus la Croix Haute) se trouvant dans la salle de contrôle Titan sous le télescope Hypérion.

20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 18:36
200 exoplanètes - 1 découverte

 

L'Observatoire Astronomique des Baronnies Provençales fête sa 200 ème courbe de lumière d'exoplanètes. Depuis prés d'un an les techniques et les stratégies d'acquisition se sont améliorées jusqu'à obtenir une précision de 0,7 millimagnitudes. La meilleure récompense est arrivée ces jours ci : l'OBP est co decouvreur d'une nouvelle exoplanète dans le cadre d'un programme de partenariat international. La publication est à venir.

Les 200 courbes de lumières ont été obtenues à l'aide des télescopes automatiques sous abri à toit roulant ainsi qu'avec le grand télescope Hypérion sous coupole. Acquisition sous Maxim DL ou Prism V8, traitement sous Muniwin en temps réel, collaboration Pro-AM sous Exoplanet Transit Database.

 

17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 11:04

Dernier volet du triptyque sites web: après le Mas des Grès et l'Observatoire des Baronnies Provençales, voici le nouveau site de la société e-scop sans laquelle ce projet astronomique n'aurait pas pu voir le jour depuis notre implantation dans les Hautes-Alpes en 2006. 

Cette compagnie a conçu et réalisé toutes les étapes de la mise en oeuvre de l'Observatoire,  son accessibilité sur place et dans les airs (à travers Internet) qui est un des produits phares proposé dans le cadre de l'Astronomie comme un service.

Véritable vitrine technologique de l'astronomie High Tech et de l'intégration des systèmes en matière de télescopes à distance, l'Observatoire Astronomique des Baronnies Provençales est un condensé des savoirs faire d'e-scop.

L'objectif principal de la société étant de développer des nouveaux produits pédagogiques, de communication et d'E-éducation entre les jeunes ou amateurs d'astronomie et le ciel à travers des automates optiques et en passant par des interfaces Internet innovantes.

Pour y parvenir, e-scop propose des connections, du consulting et des formations professionnelles afin de développer des plateformes communautaires de télescopes en réseau et de proposer ces instruments pour les besoins de la recherche ou de l'enseignement scientifique quels qu'en soient les distances et les pays.

 

escop.jpg

31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 19:57

Eros-Lite-V2.JPG

Toute l'équipe d'e-scop et de l'Observatoire des Baronnies Provençales est très fière de vous présenter un nouveau service sous Ascom, le protocole standard en astronomie. Ce standard est maintenant disponible sur de longues distances (Lan, Wan) et permet de déporter l'accès aux différents instruments depuis un PC serveur jusqu'à un PC client sur lequel vous avez tous vos logiciels préférés.

Pour tous ceux qui pilotent des instruments à distance, c'est une petite révolution.

Zone de téléchargement

Présentation des Fonctionnalités EROS LITE 


I) Introduction

Cet ensemble logiciel contient deux éléments :

* Un logiciel server, (defini comme 'serveur', un fichier '.exe')

* Un pilote ASCOM, (defini comme 'client', un fichier '.dll')

Objectif du logiciel

Le but de ces logiciels est de partager le protocole ASCOM à travers un réseau TCP/IP.

Le serveur, exécuté sur un ordinateur proche du téléscope, connecte les pilotes ASCOM locaux et les rend disponibles sur un réseau local. Depuis un autre ordinateur, avec votre logiciel d'astronomie favori, le client est configuré comme n'importe quel pilote ASCOM et utilise les instruments mis à disposition sur le serveur, à travers le réseau.

C'est aussi basique que ça... vous pouvez maintenant vous connecter et utiliser via le client les instruments que le serveur partage. Ainsi, les drivers classiques gagnent plusieurs (kilo)metres de réseau entre votre 'centre de commandes' et votre observatoire. De votre côté, vous gagnez une place au chaud pour travailler et gardez vos instruments à l'abris de manipulations directes involontaires.

Pré requis :

- Ascom plateforme version 6 (sp1 à sp3) http://www.ascom-standards.org

- .net assembly 3.5 au moins (si ASCOM est présent, .net est présent aussi)

  version 4.5 : http://www.microsoft.com/en-US/download/details.aspx?id=30653

  version 3.5 : http://www.microsoft.com/en-US/download/details.aspx?id=21

- beaucoup de mémoire vive (big ccd images : 512Mb mini for server, 1Gb recommended)

- environ 1Mo de place disque

- limité à IPv4 (v6 d'ici peu)

- 2 ordinateurs (cependant, il est possible d'installer les deux produits sur un même

  ordinateur)

- un réseau fonctionnel entre les deux ordinateurs (cables, fibres, ondes...)

 

II) Installation, utilisations typiques

1) Concepts

Tout d'abord, dans un concept de contrôle à distance vous avez besoin de deux ordinateurs pour exploiter EROS Lite :

* l'ordinateur 'extérieur' : celui qui est dans l'observatoire avec le téléscope et tout le matériel qu'il supporte, il est connecté classiquement à ce matériel : port séries, ports USB, ...

* l'ordinateur 'intérieur' : celui qui est puissant, plein de mémoire et d'espace disque, proche de la machine à café et du feu de cheminée, il s'occupe de controller et traiter l'état de l'observatoire

D'une manière simplifiée, l'ordinateur serveur est dans un espace potentiellement dangereux pour lui : météo, humidité... Il fait simplement tourner EROS Lite Server, la plateforme ASCOM et les pilotes ASCOM de vos appareils. Une fois EROS lancé, vous n'avez plus besoin d'y accéder : les pilotes sont chargés et partagés. Ainsi, vous pouvez dédier un ordinateur 'lowcost' à cette fonction.

L'ordinateur où la partie Client tourne est, au contraire, récent et bien doté en disque, mémoire et puissance. Il est dans un endroit sûr, utilise tous les logiciels d'astronomie dont vous avez besoin. Ainsi, le plus cher et le plus sensible des ordinateurs, est conservé loin du froid et chaud, de la poussière, de l'humidité... de tous les problèmes liés à une présence, dehors, dans l'observatoire. Il vous apporte aussi une fonctionnalité importante : il vous éloigne physiquement, autant que le réseau le permette, de l'observatoire, sans contrainte de longueur de cable. Prenez simplement garde aux temps de latences. 

2) Installation

Une fois les rôles choisis pour les deux ordinateurs, installez :

* EROS Lite Server sur le serveur (observatoire)

* EROS Lite Client sur le client (ordinateur distant)

Le pack 'setup' d'EROS Lite peut à la fois installer le client et/ou le serveur. Gardez à l'esprit que votre LAN (réseau local) doit être configuré et fonctionnel. EROS Lite se base sur ce réseau pour communiquer : vos ordinateurs doivent être connectés, posséder une adresse IP, répondre aux 'pings', les parefeux configurés pour accepter les connexions, les tunnels (si présents) doivent être en état de marche... 

Pour installer l'un ou l'autre morceau d'EROS Lite, double cliquez simplement sur le fichier d'installation et suivez le cheminement de l'installation. Installez 'Server' sur l'ordinateur de l'observatoire et 'Client' sur l'ordinateur de controle distant. 

3) Exemples

- un observatoire, un espace de travail

  La manière la plus simple d'utilisation. Vous controlez votre observatoire depuis votre  station de travail. Sur le serveur, vous avez la plateforme ASCOM, les pilotes pour votre   matériel et EROS Lite Server. Sur la station de travail, vous avez la plateforme ASCOM et   les pilotes EROS Lite (ie, le Client) et des logiciels d'astronomie. Ces derniers se connectent aux pilotes ASCOM EROS Lite, eux même intérogeant le serveur avec ses propres   drivers ASCOM. Un 'pont' réseau est ainsi établi entre le Client et le Serveur. 

- plusieurs observatoires, un espace de travail

  Une autre manière d'utiliser EROS Lite : si vous avez plusieurs observatoires, vous en avez certainement assez de configurer à chaque fois vos logiciels, votre matériel et les drivers. Avec EROS Lite d'installé dans chaque observatoire, vous n'avez besoin que de changer l'adresse IP dans le client afin de changer l'ensemble du matériel. Vos logiciels  étant déjà configurés pour accéder au matériel via EROS Lite, il n'y a pas besoin de refaire toute la configuration.

- un observatoire, plusieurs espaces de travail

  Imaginons que vous voulez partager un observatoire à plusieurs stations de travail. Cela peut être pour toute une classe (scolaire), ou alors parceque vous avez plusieurs ordinateurs de controle (un portable qui passe du jardin au salon et une grosse station de travail au  bureau), ou plus simplement vous voulez qu'un de vos amis accède aussi au téléscope. Pour cela, une fois EROS Lite Server installé, il suffit de mettre EROS Lite Client sur chaque ordinateur concerné par le controle et de lui indiquer l'ip (et port) de votre serveur. Ainsi, votre observatoire peut être controllé depuis plusieurs autres machines. 

  A noter que, dans le cas où plusieurs clients se connectent simultanément au même matériel, il n'est pas exclu que des commandes soient incompatibles entre elles. Par exemple, si un des clients demande une pose CCD de 10 minutes, il va de soi que les autres clients ne pourront rien faire avec la CCD pendant ce même temps. Il en va de même en ce qui concerne certaines commandes pour le téléscope, le focuser, le dome... Il y a plusieurs clients qui contrôlent, certes, mais, in fine, il n'y a qu'un appareil de controlé ! 

  Il est possible de chainer les EROS. Ce n'est pas recommandé, mais possible. Vous pouvez ainsi installer deux ordinateurs en serveur : un premier ne connectant qu'une partie du matériel et la partageant via EROS Lite, un deuxième connectant le reste du matériel et récupérant le matériel du premier via EROS Client. Le deuxième serveur sert à la fois directement du matériel mais aussi indirectement par l'intermédiaire du premier couple EROS.

  Bien que cela soit possible et fonctionnel, ce n'est pas recommandé car en cas de problème, il est plus difficile de remonter à l'erreur. Chainer du matériel est potentiellement chainer les erreurs.

 

III) Configuration

1) architecture

  EROS LITE utilise le port TCP 35002 par défaut. Il peut être configuré comme vous le souhaitez sur la plage 1025 à 65534 (inclus), ceci en application des contraintes TCP. EROS LITE n'écoute que sur une seule IP. Par défaut, si le champs est laissé vide, il utilisera la première IP de votre ordinateur. Vous pouvez spécifier n'importe quelle IP à condition que celle ci soit attribuée quelque part sur l'ordinateur. EROS LITE ne peut se connecter qu'à un seul serveur. Il n'y a pas de possibilité de lui indiquer indépendemment une caméra sur un serveur Y, un téléscope sur un serveur Z... 

  TOUS les echanges réseaux entre le client et le serveurs se font de manière CLAIR ! Dans EROSLITE, il n'y a pas de protection particulière au niveau réseau : cryptage, compression et authentification. Seules les images bénéficient d'un encodage particulier mais uniquement pour assurer une qualité de transmission optimale (sans altération et sans perte). Il y a donc tout intérêt à ne pas partager son téléscope sur Internet sans savoir TRES EXACTEMENT comment le protéger (regles parefeu, encapsulage...).

2) Sur le serveur

Tout d'abord, lancez EROS Lite Server, puis :

a) réseau

Configurer la paire TCP/IP :

- (1) Choisir ou laisser choisir l'IP que le serveur utilisera. Les clients devront se connecter à ce port sur cette IP. Laissez le champs vide pour que le serveur choisisse   seul l'IP.

- (2) Choisr le port TCP. Par défaut, le port 35002 est utilisé mais vous êtes libre d'en choisir un entre 1025 et 65534 (si le port par défaut est déjà utilisé...)

b) pilotes ASCOM

Choisissez et configurez les instruments à partager :

- (3) Choisissez le pilote pour chaque type d'instrument.

- (4) Configurez le pilote (port comm, ...).

- (5) Laissez vide les champs où vous n'avez rien à mettre.

c) démarrez le logiciel serveur

- (6) clickez sur 'start'... attendez un moment... les drivers ascom précédemment configurés peuvent mettre du temps à se charger.

- (1) si aucune IP n'a été présélectionnée, le serveur vous affichera celle qu'il a choisie

- chaque driver se chargera et affichera son panneau individuel de control, s'il en possède un

- (7) enfin, le serveur passe du statut "STOPPED" (arrêté) au statut "RUNNING" (fonctionnant)

- la plupart des erreurs ASCOM sont remontées

- il n'est pas possible de configurer un pilote pendant que le Server est en fonctionnement

d) mises à jour et config

- pensez à arrêter (boutton start/stop) le serveur pour changer un paramètre

3) Sur le client

  Sur votre ordinateur de travail, vous devez configurez vos logiciels d'astronomie afin qu'ils utilisent le pilote ASCOM nommé "EROS Lite : xyz". Pour chaque type d'appareil il existe un pilote : "EROS Lite : Mount" pour le téléscope, "EROS Lite : Camera" pour la CCD... Ce sont de véritbles pilotes ASCOM avec lesquels votre logiciel va communiquer, à la différence prêt que ces drivers interrogent le serveur distant plutôt que du matériel local. 

  Une fois que vous avez renseigné l'IP et le port du serveur pour un des pilotes, tous les autres pilotes seront configurés : ils partagent les mêmes paramètres. Pour exécuter les étapes suivantes, vous devez avoir lancé votre logiciel d'astronomie (et, bien entendu, savoir lui indiquer les instruments à piloter...) 

a) réseau

  Configurez la paire TCP/IP, (1) et (2). C'est partie est simple, il faut indiquer au client où se situe le serveur (son IP) et le service à connecter (son port). Pour accéder au panneau de configuration du pilote ASCOM EROS Lite, il faut avoir choisi le pilote depuis son logiciel astro (ou depuis les outils ASCOM) et demander à configurer le pilote. Ensuite, recopiez les paramètres IP et port du serveur. 

b) vérifier la configuration

  Si vous avez correctement indiqué les paramètres du serveur et que celui ci est en fonction (logiciel lancé et 'start' cliqué), cliquez sur le boutton 'check' qui ira alors regarder ce que partage le serveur. Pour chaque type d'instrument et si l'instrument est partagé par le serveur, un nom correspondant à cet instrument apparaitra (4). Il peut être un véritable nom (comme 'simulator') ou un 'progid' (identifiant de programme) du type ASCOM.constructeur.intrument.

  Si le client vous affiche les noms, alors la configuration réseau du serveur et du client est correcte.

c) utilisation

 La vérification avec le 'check button' est passée ? Alors vous pouvez utiliser vos instruments à distance ! 

Dans votre logiciel d'astronomie, configurez un par un les apareils à relier depuis le serveur. Pour ce faire, précisez d'abord que vous voulez un pilote (driver) ASCOM, puis choisissez le pilote "EROS Lite : xyz" approprié (où xyz est : Mount, Camera, Guider, FilterWheel, Rotator, Focuser ou Dome. Les noms sont en anglais mais suffisament parlant)

d) détails

  Si vous changez le port et/ou l'ip dans le drivers "EROS Lite : Mount", tous les autres pilotes auront aussi les paramètres de changés ! EROS Lite ne permet pas d'accéder simultanément à plusieurs observatoires distincts. Par contre, cela permet de passer rapidement d'un observatoire à un autre en ne modifiant qu'un paramètre pour tout un ensemble de pilotes.

 

IV) Utilisations

1) Testé avec

Logiciels :

  - Prism 8

  - MaximDL 5

  - The Sky 6

  - ACP 5

  - simulateurs et conformance ASCOM

Systèmes :

  - Windows XP (32bits)

  - Windows 7 (64bits)

Réseau :

  - En LAN : testé jusqu'à 4 niveaux (HOP) de routeurs en interne, proche du temps réel

  - En ADSL : testé jusqu'à 3 liaisons ADSL cumulées, sans de réel probleme hormis quelques

    latences

  - En radio : testé sur une liaison WifiMax avec une latence inférieure à celle de l'ADSL,

    peut poser quelques problemes en cas de perte de packets trop élevée

  - En satelite : les latences élevées du sat ne permettent pas d'utiliser convenablement

    Prism et MaximDL.

2) Problèmes connus version 0.9.0

- les grandes latences bloquent les logiciels clients (en apparence, car ils fonctionnent

  encore mais sont difficilement manipulables)

- les "command string, bool, blink" d'ASCOM ne sont pas implémentées

- pas de cryptage, pas de compression : pour piloter votre observatoire via internet, il

  est FORTEMENT conseillé d'utiliser un outil de protection : redirection de ports avec

  SSH (putty), tunnels réseaux avec OpenVPN, pptp, IPSec... OpenVPN est un très bon outils

  pour cela, il est gratuit et multi environnement.

3) A savoir

- Mode débug (déboggage... ou 'antimite')

Dans les outils ASCOM se trouve un 'Profile explorer'. Une fois lancé, déplacez vous dans l'arbre des pilotes pour trouver "ASCOM.EROSLite.Telescope". C'est ici que les quelques   paramètres d'EROSLite Client se situent. Il y a un champs nommé "EROS_debug" qui peut être mis entre 0 (pas de débug) et 5 (debug important). Il est préférable de ne pas toucher ce champs étant donné que les messages   d'erreur sont destinés à un public averti, autant sur le point astronomique qu'informatique. Le mode débug peut aussi 'geler' ou planter votre application cliente.

- Désinstallation

  Normalement, à l'installation, EROSLite crée un lien de désinstallation dans sa partie du "menu démarrez" de Windows. Cliquez dessus et EROS sera désinstallé.

- Commandes telnet

  EROSLite utilise le protocol EROS en mode texte. A ce titre il est possible de se connecter directement au serveur en fonction et d'indiquer à la main des commandes. Une documentation complète à ce sujet doit voir le jour... - Vérification des versions : ErosLite Server indique l'information de version au lancement tandis que EROSLite Client affiche cette information dans le panneau de configuration ASCOM (au dessus des boutons OK, Check et Cancel).

- Par défaut, l'installation se fait dans le dossier "C:\Program Files\E-Scop\EROS Lite"

4) Mises à jour, informations

Les logiciels et la documentation peuvent être trouvés ici : http://research.lightbuckets.com/eros/

Infos sur E-Scop :

http://www.e-scop.com/

5) A faire

* certains timeout à gérer au niveau réseau

* extra ASCOM methods (command*)

* multi langues

6) Remerciements

Merci à Cyril Cavadore, téléchargez, essayez et utilisez Prism @ www.prism-astro.com

 

Copyright (C) 2013 E-Scop. All rights reserved.

Oct. 2013

 

Eros-Lite.jpg

 

 

10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 09:00

protocole-escop.JPG

Une des missions à l'Observatoire des Baronnies Provençales est de pouvoir rendre accessible au plus grand nombre des télescopes et des observatoires astronomiques à distance par exemple via Internet.

Cette mission passe notamment par le développement d'outils innovants permettant de mettre en avant le concept d'Astronomie comme un service (Astronomy As A Service) et ainsi de connecter montures, caméras ccd, focuseurs, rotateurs, abris ou coupoles etc ... sur Internet. L'idée étant qu'un instrument se trouvant dans un site A puisse être piloté depuis un ordinateur localisé dans un site B.

Cette mission de recherche et développement est menée depuis 2006 par l'équipe R&D de la société e-scop en charge de la gestion de l'OBP. Cette activité a été renforcée depuis 2011, avec l'arrivée de Guillaume en charge des réseaux et des applications Web permettant d'améliorer le concept d'Observatoire sur Internet (Web Based Observatory).

Après avoir fait l'intégration du WBO Lightbuckets dans l'environnement e-scop, l'équipe de recherche se tourne maintenant vers une nouvelle dimension : Celle d'une vision multiplateforme entre les instruments dédiés à l'astronomie et les logiciels clients s'y connectant physiquement ou virtuellement.

Nous étendons les possibilités de connexions physiques (notamment sous Ascom) vers des possibilités de connexions à distance (tout en gardant la compatibilité Ascom). Ainsi une monture dans un site A connectée à un ordinateur via son driver ascom pourra être pilotée à partir d'un site B (distant localement ou à l'international) par un logiciel (Prism, Carte du Ciel, The Sky, ACP, CCD autopilot etc...) via un protocole gardant les fonctionnalités Ascom.

Il s'agit donc d'étendre les fonctions Ascom et de les rendre accessibles sur un réseau LAN ou WAN sans être obligé d'être physiquement connecté aux instruments par un câble USB ou RS232C. Autrement dit le standard ASCOM se voit transporté par TCP/IP.

e-scop développe donc actuellement une première version de cet outil qui devrait ravir plus d'un amateur (version LITE). Deux autres versions PROFESSIONAL et CORPORATE devraient voir le jour ensuite pour étendre le champ des possibles et notamment permettre la mise en oeuvre rapide de réseaux d'observatoires.

Ce projet a été baptisé EROS pour E-scop Remote Observatory Service

L'équipe de recherche et développement mettra à disposition prochainement une première version légère et gratuite pour tous afin de se faire une idée de l'approche et de tester vos matériels en connexion à distance.