Bienvenue

  • L'Observatoire des Baronnies Provencales
  • est un domaine astronomique dédié à la
  • culture du ciel et à la découverte de notre
  • Patrimoine Nocturne : la Nuit
  • Séjournez en gîte ou chambre d'hôtes et
  • découvrez le rythme insolite des astronomes
  • Au Coeur du Parc Naturel Régional

Observatoire

Présentation Vidéo de l'Observatoire

Recherche D'infos Sur Obs-Bp

Association Française d'Astronomie

            l'OBP est une Station de Nuit et membre

                  du réseau des opérateurs 123 :

                        pour en savoir plus sur

                    les formations grand public

logo-AFA.jpg

Soutiens

logo FEDER    fnadt.jpg   Logo PACA

 logo-UE-JPEG.jpg

L'Observatoire des Baronnies

Provençales est cofinancé par

l'Union Europèenne. L'Europe

s'engage en PACA avec le 

fonds FEDER.

Les Pages De L'observatoire

Demande d'informations

Boutique

Exoplanètes & Recherche

10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 20:14
Phému 3O2 : Quand Ganymède occulte Europe

Dans le cadre de la campagne Phému 2015 (phénomènes mutuels entre les satellites de Jupiter qui s'éclipsent et s'occultent tous les 5 ans, pendant une année), l'Observatoire des Baronnies Provençales mettait en place une mission spéciale hier soir sur deux observations :

Tout d'abord Ganymède occultait Europe entre 22h31 et 22h35 temps local, puis ce même Ganymède éclipsait Europe entre 00h35 et 00h43.

Les deux phénomènes ont été trés bien enregistré. 

Premier article surement d'une longue série car le logiciel Muniwin à bien répondu au dépouillement des données.

Dans le cas d'une occultation les deux satellites sont collés et donc le flux lumineux des deux corps est la somme des photons des deux satellites, sauf lors de l'occultation ou l'on détecte un creux dans la courbe de lumère. Ensuite les deux corps se séparent à nouveau et nous obtenons deux nouvelles courbes de lumière comme le montre le graphique.

La prise de vue a été réalise avec le grand télescope Hypérion, avec un filtre Halpha limitant le flux trés important (satellites trés brillants : magnitude de 5,33 à 6,01), à l'aide de la caméra CCD FLI PL230, pose de 1/3 seconde binning 3x3, logiciel Maxim DL et Muniwin, pas de guidage, dépouillement intéractif en présence de notre astronome visiteur en mission de la soirée Dominique.

Ganymède occultant Europe
Ganymède occultant Europe

Ganymède occultant Europe

La procédure parle d'elle même : le satellite de comparaison ne peut être ni Ganymède ni Europe, car ils sont impliqués dans la variabilité, c'est donc Io de l'autre coté de Jupiter qui fait office de comparaison.

On débute la prise de vue 10 minutes avant l'occultation et on prolonge au déla de 10 minutes. Dans notre cas comme on avait encore les protagonistes Ganymède et Europe séparés mais suivi photométriquement grâce à Muniwin on a laissé filer pendant une heure de plus jusqu'à ce que les satellites reprennent leur magnitude calculé par différence photométrique lorsqu'ils sont loin l'un de l'autre. Ensuite c'est le logiciel qui les perd puisqu'ils se meuvent sur le champ de la CCD.

En résumé les prévisions de l'IMCCE pour le phénomène décrit ici (3O2) sont correctes et le drop de flux (perte de luminosité) prévu de 0,135 magnitude est ici calculé de 0,17

Mission trés prenante car en plus de ce phénomène mutuel un suivi d'exoplanète était mené en parallèle à l'aide d'un télescope de l'abri à toit roulant. En complément à l'aide de Stellarium on suivait les évenements pour ne pas perdre le fil du temps et oublier les phases fatidiques.

Prochain article sur le sujet : Ganymède éclipse Europe

 

 

 

Phému 3O2 : Quand Ganymède occulte Europe
Phému 3O2 : Quand Ganymède occulte Europe

Partager cet article

Publié par Marc Bretton - dans Missions
commenter cet article

commentaires