Bienvenue

  • L'Observatoire des Baronnies Provencales
  • est un domaine astronomique dédié à la
  • culture du ciel et à la découverte de notre
  • Patrimoine Nocturne : la Nuit
  • Séjournez en gîte ou chambre d'hôtes et
  • découvrez le rythme insolite des astronomes
  • Au Coeur du Parc Naturel Régional

Observatoire

Présentation Vidéo de l'Observatoire

Recherche D'infos Sur Obs-Bp

Association Française d'Astronomie

            l'OBP est une Station de Nuit et membre

                  du réseau des opérateurs 123 :

                        pour en savoir plus sur

                    les formations grand public

logo-AFA.jpg

Soutiens

logo FEDER    fnadt.jpg   Logo PACA

 logo-UE-JPEG.jpg

L'Observatoire des Baronnies

Provençales est cofinancé par

l'Union Europèenne. L'Europe

s'engage en PACA avec le 

fonds FEDER.

Les Pages De L'observatoire

Demande d'informations

Boutique

Exoplanètes & Recherche

13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 20:01

Dies est maximus :

Nostra camera tandem pervenit.

ccd2.JPG

Cum ea, filter rota venit cum XII positionum.

ccd3.JPG

Et altum sensibilitatem.

ccd1.JPG

Nunc opus astronomiam

(en résumé y'a plus qu'à ...)

 

Partager cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 19:47

Toute cette semaine a été dédiée au paramétrage des systèmes et de la livraison d'Hypérion sur Internet, nom de code LB0001 sous Lightbuckets. L'opération principale consistant à organiser le serveur de télescope ayant pour rôle l'intégration de tous les logiciels et matériels (coupole, télescope, caméra CCD, réception des demandes utilisateurs, envoi des images, contrôle des entrées et sorties d'informations temps réel, asservissement météo, capteurs et monitoring, scheduling, planning, booking, e-mailing ...).

Ces différents modules ont été préparés par Guillaume notre responsable IT et réseaux, testés ensuite par votre serviteur patiemment durant ces premières parties de nuit.

Hyperion-serveur.jpg

Les premiers résultats sont encourageants. Cependant les tests seront poussés au maximum permettant au futur technicien de coupole en salle de contrôle d'avoir assez de temps libre pour vérifier les autres télescopes onshore et offshore. Si pour autant le sommeil venait à le gagner (ou à le perdre c'est selon) quelques rappels météo sonores seraient là pour le remettre dans le droit chemin de la sécurité des différentes instrumentations.

 

Partager cet article
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 21:26

En attendant la prochaine CCD pour Hypérion, la motorisation M3 s'est offerte une cure de jouvence afin de parfaire et faciliter encore les alignements optiques. La procèdure de bascule du port visuel au port CCD avait en effet détecté une légère résistance lors de distances zénithales importantes, et notamment en phase de parking du télescope.

Peter Aniol, Directeur d'Astelco, venait donc aujourd'hui accompagné de Manfred Mauz ingénieur mécanicien de l'Observatoire Public de Bavière qui a conçu la motorisation de notre M3 en collaboration avec Astelco.

Après un rapide démontage des pièces, le constat était assez étonnant : un roulement conique avait été monté à l'envers, causant quelques aléas de mouvements et induisant un alignement sur les deux ports non parfaitement reproductible.

L'opération à miroirs ouverts a donc duré 5 heures, Manfred et Peter ont été trés efficaces. Le patient Hypérion est de nouveau prêt pour son prochain modèle de pointage lors de la première éclaircie nocturne disponible.

Il faudra ensuite attendre le réducteur de focale et terminer les alignements en tournant le derotator afin de viser le centre de la CCD de la camera FLI.

M3repair3.jpg

M3repair1 M3repair2

      Manfred à la manoeuvre                                                                                 Hypérion sans son Moteur M3 à droite

Partager cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 07:35

Merci à Alban Cousinié pour la réalisation de cette vidéo du T820 Astelco en mouvement. Alban a participé aux premières rencontres astronomiques du Haut Buëch et à ce titre a profité d'une visite des installations de l'Observatoire des Baronnies Provencales. N'hésitez pas à venir faire un tour sur son site web trés instructif.

Partager cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 20:01

Le télescope Hypérion de l'Observatoire des Baronnies provençales, est le dernier installé de la gamme des RC 80cm f/8 de la société Astelco. Pour vous en convaincre un petit tour d'Europe continentale pour découvrir les autres implantations de ces télescopes de légende dernièrement installés. Comme vous pourrez le constater un petit air de famille se dégage des différents systèmes. Un petit plus concernant le dôme amovible en pétales hébergeant l'Astelco turkmène.

Canakkale.jpg Turkmenistan.jpg

antola.jpg DSCN7169 

le 1.20m de l'Observatoire Canakkale en Turquie (en haut à gauche)

le 0.80m de la Bibliothèque de Mary au Turkmenistan (en haut à droite)

le 0.80m du Parc Naturel Régional d'Antola en Italie (en bas à gauche)

le 0.80 m de l'Observatoire des Baronnies Provençales (en bas à droite)

Partager cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 13:27

Screenshot--1--copie-1.png

Dans l'article précédent nous vous parlions de la réalisation d'un modèle de pointage haute densité de 555 points avec une précision de pointage de 7.8 arcsecs calculé par Tpoint (et réalisé en collaboration logicielle entre Tpoint Mapper, Maxim DL, The Sky6, AAG Dome et Ascom Dome, ainsi que le driver ascom TPL de la monture Astelco Altaz et une caméra FLI PL4240 pose de 3 secondes en binning 3).

Le lendemain l'équipe IT (Guillaume) procédait à la transformation des coordonnées RA / Dec en position Altaz (Azimuth et Distance Zénithale) en fonction du site et de l'heure sidérale locale au moment des poses.

On basculait ainsi le fichier texte dans le modèle de pointage du soft AstelOS. Le résultat est conforme aux attentes proposées par Tpoint puisque la valeur de la qualité du modèle de pointage calculé par l'interface AstelOS atteint elle aussi 7.61 arcsecs. 

PMASTELOS.PNG

en comparaison avec les résultats de Tpoint de la veille

PM9

Donc pour l'instant tout va bien, le résultat sur le ciel prochainement ...

En tout cas en plus du package Astelco on a pour le moment en plus une belle petite procédure pour fabriquer et intégrer un grand modèle de pointage !

Partager cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 07:45

Comme nous vous l'annoncions dans l'article précédent, nous avons lancé une modélisation du pointage trés serrée de 555 points sur une zone couvrant les élévations entre 20° et 85°. Ces mesures ont été effectuées sans aucun coefficient dans l'Interface logicielle AstelOS d'Hypérion afin de mesurer précisement les comportements de la monture Altazimutale, ses flexions, perpendicularités ainsi que les comportements du tube.

PM1.jpg PM3

La distribution du modèle avec les 600 points acquis en 2h54 et 555 champs astrométriquement calculés.

PM2.jpg

La répartition sur The Sky6, permettant d'injecter les éléments dans Tpoint

La qualité du pointage avant les corrections montre une erreur moyenne de 502 arcsecs soit 8 minutes, puis après l'ajout de quelques termes pour la correction du pointage.

PM4-copie-1.jpg PM5-copie-1.jpg

Avant corrections                                                                                                     Après corrections

Notez la toute petite valeur de la flexion de la monture (4.67 arcsecs), en fait avec seulement trois termes on arrive à bien améliorer le pointage.

PM6.jpg

Ensuite la difficulté de l'optimisation du modèle consiste à trouver les bons critères. Il faut donc bien se rappeler qu'il s'agit d'une monture altzimutale et que les paramètres équatoriaux ne sont pas forcement les meilleurs dans notre cas. Nous avons donc remplacer les paramétres équatoriaux par les termes altazimutaux.

Les paramètres dans le cas équatorial

 

       coeff       change     value    sigma

  1     IH       +359.423   +359.42   11.470

  2     ID        -13.338    -13.34    2.968

  3     NP        +19.555    +19.55    7.222

  4     CH        +40.645    +40.65   11.685

  5     ME         +3.623     +3.62    4.996

  6     MA       +450.852   +450.85    1.982

  7     TF       +171.847   +171.85    7.256

  8     FO         +5.140     +5.14    5.561

  9     IE       -110.613   -110.61    4.843

Sky RMS =  34.97

Changement pour les termes altazimutaux

Amélioration sensible du modèle avec ces termes spécifiques à la monture en gardant les trois principaux critères (IE, MH et Tube)

PM7.jpg

Les paramètres dans ce cas

 

       coeff       change     value    sigma

  1     IH       +472.124   +472.12    1.064

  2     MA       +486.501   +486.50    1.059

  3     TF       +182.396   +182.40    2.426

  4     IE       -108.868   -108.87    1.757

  5     ACES      +84.779    +84.78    1.388

  6     ECES      +50.887    +50.89    1.227

Sky RMS =  12.75

Une fois ces termes sélectionnés ont peux alors passer sur les harmoniques afin d'améliorer encore le modèle, jusqu'a tendre à un résultat minimal ou même les termes équatoriaux n'améliorent la proposition.

PM8.jpg PM9.jpg

Avec Harmoniques                                                                          Avec Harmoniques et équatoriaux

 

IH      :  = +209.97

ID      :  =   +5.10

NP      :  =  -76.23

CH      :  = +104.65

ME      :  =   -2.00

MA      :  = +492.71

TF      :  = +186.16

FO      :  =   +1.08

IE      :  = -112.51

ACES    :  =  +83.01

ECES    :  =  +36.30

HHCD1   :  = +152.57

HHCD1   :  = +152.57

HDSD1   :  =  -20.40

HHCD2   :  =  +22.71

HHSD1   :  =  +63.57

HHSD2   :  =  +57.61

HHCD3   :  =  -56.91

HHCD4   :  =  +29.23

HHSD3   :  =  -27.49

HHSH1   :  =  -12.24

HHSH3   :  =   -0.81

HHSH4   :  =   -1.98

HDSH1   :  =   -4.28

HDSD2   :  =   +6.42

PM9-copie-1.jpg

Derrière tentative pour supprimer les harmoniques et ne garder que les meilleurs termes (10 au total) qui permettent la même qualité de pointage

 

coeff       change     value    sigma

  1     IH       +462.116   +462.12    0.902

  2     ID        -11.290    -11.29    0.657

  3     NP        +17.088    +17.09    0.964

  4     MA       +489.413   +489.41    0.732

  5     TF       +180.569   +180.57    5.118

  6     FO         +7.905     +7.90    0.774

  7     IE       -100.022   -100.02    7.184

  8     ACES      +83.345    +83.35    0.935

  9     ECES      +38.658    +38.66    1.055

 10     ECEC       -9.656     -9.66    5.697

Sky RMS =   8.53

Prochaine étape intégration de ces points dans l'interface logicielle AstelOS pour comparaison de la modélisation


 

Partager cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 03:44

Automatic-model.jpg

Le télescope de mission est un outil formidable mais pour le dompter il faut avoir réalisé quelques setups précurseurs sur d'autres télescopes pour en tirer le maximum. Les outils offerts par Astelco étant assez minces du côté de l'industrialisation du modèle de pointage, on a donc décidé de prendre les choses en main.

Quelques tests en journée sur la partie intégration software, ont permis une jolie avancée cette nuit quant à l'industrialisation de modèles de pointage utilisables par l'interface AstelOS. Le processus général est à base de Tpoint, Ascom Dome Control, AAG Tpoint Mapper faisant le lien avec The Sky6 et la connextion TeleAPI gérant le driver ascom AstelOS. AAG Tpoint Mapper fonctionne comme Automapper (The Sky + Tpoint + CCDsoft) mais avec Maxim DL (FLI ccd oblige)

Le point positif supplémentaire est le plugin AAG Dome qui permet de désengager l'asservissement du télescope à la coupole et d'attendre la destination finale du Dome avant de lancer les images de contrôle.

Les éléments de la soirée ont permis un premier modèle de 180 points en 1h10 environ. Les poses ont été de 3 secondes uniquement en clear et binning 3x3.

Les informations récupérées sont notamment les coordonnées du centre de l'image, comparées aux coordonnées du télescope. Le Delta permettant de calculer le modèle.

Ce premier modèle de pointage confirme celui que nous avions pour l'instant dans AstelOS Gui (25 étoiles en 1 heure avec un processus manuel) RMS de 13.5 arcsecs avec 180 étoiles par rapport aux 15.6 arcsecs du modèle actuel datant de début août.

Il conviendra ensuite de transformer ce fichier au format RA/DEC image versus RA/DEC scope en un fichier Azimuth / Zenith Distance image et AZ/ZD télescope ainsi que les écarts respectifs. Il sera mis sur le fichier Pointing file AstelOS permettant de confirmer les données Tpoint, d'améliorer le pointage sur Hypérion sans driver ascom et sans passer par The Sky. Mais le gros avantage sera d'obtenir une qualité de suivi sous la barre de l'arcseconde pendant 30 minutes de pose unique sans autoguidage bien évidemment.

Petite nouvelle bien intéressante confirmée par Tpoint lors de ce tour de chauffe : La case à cocher Fork Flexure (flexion de la monture) ne change que trés peu les données du modèle.....ceux qui sont venus, ont eu un peu la même impression.

                                                     AAG.jpg

 

Partager cet article
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 12:53

Pendant les traitements et les calculs de la magnitude limite, Hypérion était sur la Nébuleuse du Coeur entre les constellations de Cassiopée, Persée et de la Girafe. A 7.500 années lumières nous vous proposons un zoom rapide au Coeur de cette Nébuleuse (6.564 mm de focale, Hypérion télescope, 82 cm, f/d 8, Proline PL4240, binning 3 pose total de 40 minutes en noir et blanc et 48 minutes en couleurs). Filtres Azote, Halpha, Oxygene III et Soufre II uniquement (Lune oblige à 83%). Traitement éclair, on fera mieux la prochaine fois !

IC1805colour.JPG IC1805NB.JPG

La nébuleuse dans sa totalité imagée par Richard Crisp (APOD 2004 17 sept)

ic1805_crisp_h1c1new.JPG

Et un gros plan sur le ventricule gauche en provenance de John Ebersole sur Lightbuckets.com 

7349.jpg

 

Partager cet article
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 14:05

Une première tentative de magnitude limite rapide avec des temps de pose trés courts a permis de se faire une idée d'Hypérion dans la traque d'astéroïdes, sujet qui nous tient à coeur tout particulièrement lorsque le planning le permettra entre deux missions.

Les conditions ont été les suivantes : Télescope de 82 cm de diamètre, focale de 6.564 mm, rapport f/d 8, caméra ccd Proline E2V PL4240, binning 3x3 pas de filtre (Clear), température de -30°, pixels de 13.5 microns, rendement quantique maxi de 96% vers 560 nm. Lune à 20% pose à 22h18, le 22 aout 2012. Conditions météo et seeing correctes sans plus.

Pose unique de 10 secondes en binning 3, calibration dark uniquement, magnitude limite atteinte 21. Analyse photométrique sous Prism, pas de traitement. Prise de vue sous Maxim DL, et 100 % des étoiles de magnitude 19.5 détectées.

En posant 4 à 5 minutes et avec un réducteur de focale de 0.5 soit f/d 4 (3.250 mm) les 23 ièmes magnitudes devraient être atteintes sans problème et tous les objets jusqu'à la magnitude 21.5 / 22 détectés.

Exemple de traitement sous Prism / Image de 10 secondes de pose

maglim.JPG maglim2.JPG

Le champ étudié RA 20h50 et Dec +32°09

Element1.JPG

Lim-copie-1.JPG

Limite.JPG

On a continué ensuite les tests sous Prism8 : connection de la FLI (ok), connection de la roue à filtres (ok), connection au télescope Hypérion (ok), bref un sans faute.

Deuxième série de tests dans la nuit du 27 au 28 aout 2012, sur un champ loin de la Lune (83%) précisement dans Cassiopée (RA 23h15 / Dec 55°44'). Cette fois ci le champ moins saturé a bénéficié d'un binning 2x2 et d'un temps de pose de 240 sec. La magnitude limite atteinte a été de 22.5 et la plupart des objets de magnitude 20.5 ont été détecté. (traitement photométrique Prism avec catalogue USNO A2). Les conditions météo étaient parfaites.

240-sec.JPG

Ces dernières valeurs sont à priori confirmées par l'excellent outil ccd-limit-tool du projet Canadien OMI

mag1.JPG

mag2.JPG

mag3-copie-1.JPG

En résumé la magnitude limite de 20 est atteinte sans problème en 10 secondes, magnitude 21 en 60 secondes et magnitude 22 en 4 minutes. (focale de 6.564 mm à f/d 8) 

Partager cet article